Financer des études longues : des solutions existent

Les écoles d’ingénieurs de la FESIC sont des écoles privées associatives. Elles sont subventionnées par l’Etat. Les 12 écoles du Concours FESIC Prépa sont reconnues par l’Etat et participent aux missions de service public de l’Enseignement Supérieur en France. Les frais de scolarité demandés aux familles permettent de financer des formations de qualité. Si vous souhaitez connaître les solutions pour financer votre scolarité, vous devez contacter les écoles afin de savoir ce qu’elles vous proposent. Attention : Les frais de scolarité ne doivent jamais être un obstacle au choix d’une formation car de nombreuses solutions existent.
Copyright - DR

Les bourses

Les bourses d’état (CROUS) Les écoles du Concours FESIC Prépa sont habilitées à recevoir les boursiers d’état. Le montant des bourses accordées par l’Etat varie en fonction des revenus du foyer fiscal, du nombre d’enfants à charge fiscale de la famille et de l’éloignement du lieu d’études. Les demandes de bourses se font entre le 15 janvier et le 30 avril de chaque année, une seule démarche : constituer une demande de Dossier Social Etudiant (DSE) sur le site du CROUS de l’académie dans laquelle l’étudiant poursuit sa scolarité. Le site du CNOUS (Centre National des Œuvres Universitaires et Scolaires) donne la liste des bourses d’enseignement supérieur, avec leurs conditions d’attribution. Vous pouvez sur ce site faire une simulation de bourse en fournissant les informations demandées. Vous aurez une indication du montant de l’aide possible. Si rien n’apparaît dans la case “niveau d’échelon”, cela signifie qu’en l’état actuel du barème vous n’avez pas droit à une bourse sur critères sociaux. Si vous voyez apparaître “échelon 0”, cet échelon vous permet seulement d’être exonéré des droits d’inscription universitaires et de la cotisation à la Sécurité Sociale Etudiante, il faut donc faire votre demande. En 2016 – 2017, les échelons proposés vont de 0bis à 7, et les montants des bourses vont de 1009 € (échelon o bis) à 5 551 € (échelon 7) Les bourses internes des écoles Soucieuses d’accueillir des étudiants d’origine sociale diverse, les écoles du Concours FESIC Prépa attribuent chaque année sur leurs fonds propres des bourses destinées aux étudiants les moins favorisés. Les étudiants doivent consulter directement les écoles pour en savoir plus. L’aide d’urgence Le fond national d’aide d’urgence aux étudiants (FNAU) sert à aider les étudiants qui rencontrent des difficultés financières particulières. L’aide d’urgence peut prendre 2 formes :

  • soit une aide ponctuelle, pour l’étudiant qui rencontre passagèrement de graves difficultés financières,
  • soit une aide annuelle, pour l’étudiant qui rencontre des difficultés financières durables.

Informations auprès du CROUS de votre région. Le Dispositif Sésame : pour les non boursiers Le dispositif Sésame permet aux étudiants qui ne sont pas boursiers, mais dont les parents sont non imposables sur le revenu, de pouvoir bénéficier de l’aide au mérite et/ou de l’aide à la mobilité internationale. L’aide au mérite est cumulable avec une aide à la mobilité internationale. Si vous souhaitez bénéficier du dispositif Sésame, n’oubliez pas de l’indiquer dans votre Dossier social étudiant. Il faut contacter le CROUS de votre région pour savoir si vous pouvez bénéficier de cette aide.

Les prêts

Les prêts à taux Zéro Ils remplacent les dispositifs des prêts d’honneur du CROUS.  Certaines banques proposent des prêts étudiants à taux 0, mais ces prêts sont limités la plupart du temps à des montants très faibles (1000 €) et sont soumis à des demandes de cautions. Les prêts bancaires La plupart des banques proposent des prêts « spécial étudiant » avec des conditions avantageuses. Les écoles négocient leurs propres accords avec un ou plusieurs établissements bancaires pour permettre à leurs étudiants de bénéficier de taux d’emprunt préférentiels. L’étudiant emprunte chaque année le montant nécessaire au financement de sa formation. Ces prêts sont remboursables après l’entrée dans la vie active (avec des délais variables).   Le prêt étudiant garanti par l’Etat Ce prêt crée en 2008 d’un montant maximum de 15 000 € est accessible à tous les étudiants sans condition de ressources, ni caution parentale. Attention ce n’est pas une bourse, il faut donc rembourser. Il est garanti par l’Etat, ceci a permis à un certain nombre de banques d’offrir ce prêt à tous les étudiants de moins de 28 ans (français et ressortissants européens). L’étudiant a également la possibilité de différer le remboursement de son prêt après l’obtention de son diplôme. Les taux d’intérêts de ce prêt varient d’une banque à l’autre. Les banques partenaires sont :

  • La Société générale
  • Les Banques Populaires
  • Le Crédit Mutuel
  • Le CIC
  • Les Caisses d’épargne

Attention : la banque peut vous refuser le prêt si elle estime que vous ne pourrez jamais rembourser, même avec la garantie de l’État. Plus d’info : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F986

L’apprentissage, les stages

L’apprentissage Certaines écoles proposent tout ou partie de leur cycle ingénieur en apprentissage. L’étudiant alterne les périodes en entreprise et les périodes à l’école. Le nombre d’heures de cours est le même pour les étudiants apprentis et les autres étudiants. C’est une formule qui permet de s’investir dans des projets d’entreprises et de financer ses études : l’entreprise prend en charge les frais de scolarité de son apprenti et le rémunère durant sa formation. Les stages ou les expériences en entreprise Les écoles du Concours FESIC Prépa imposent dans leurs cursus de nombreux stages en entreprise qui sont rémunérés et qui sont une aide au financement de la scolarité. Par ailleurs, les Junior Entreprises des écoles permettent aux étudiants qui le désirent d’assurer des missions pour le compte d’entreprises qui les rémunèrent.

Aides au logement étudiant

Elles sont attribuées par la Caisse d’allocations familiales en fonction des ressources des étudiants. Les aides au logement sont cumulables avec les bourses de l’enseignement supérieur. Tout étudiant peut y prétendre. Le montant des aides est variable pour les boursiers et non boursiers et en fonction de l’appartement loué. Les étudiants ont droit à l’ALS et à l’APL. L’ALS « allocation logement à caractère social » est l’aide la plus versée aux étudiants. Elle peut être accordée pour une chambre en foyer ou en résidence universitaire, un studio, un appartement, une maison. L’APL « aide personnalisée au logement » est versée directement par la CAF pour les logements conventionnés, ce qui est le cas des logements gérés par les HLM ou le CROUS. Sur le site de la CAF vous pouvez estimer le montant de l’aide à laquelle vous pouvez avoir droit.

Aides à la mobilité internationale

Toutes les écoles d’ingénieurs de la FESIC imposent dans leurs cursus des expériences à l’international en université ou en entreprise à leurs étudiants. Des aides leur permettent de financer leur départ.

Erasmus

Le programme permet aux étudiants de l’Union Européenne d’effectuer une partie de leurs études dans un autre établissement européen pendant 3 mois minimum et 1 an maximum.

Les études effectuées hors de France, sans droits d’inscription supplémentaires exigés par l’université partenaire, sont reconnues et prises en compte pour l’obtention du diplôme en France, par l’université d’origine, notamment grâce au système de crédits E.C.T.S. et au contrat d’études qu’un étudiant Erasmus signe avant son départ avec les deux écoles ou universités concernées.

La bourse communautaire ERASMUS est une aide réservée aux étudiants ERASMUS. L’attribution n’est pas automatique, la demande doit être effectuée auprès de l’école d’origine de l’étudiant. Les candidats doivent s’informer auprès du service international de leur école au moins 6 mois avant la date prévue pour leur mobilité.  Par ailleurs un complément Erasmus et /ou une bourse de mobilité peuvent être attribués aux étudiants boursiers qui en font la demande.

Un étudiant boursier qui poursuit ses études dans un pays de l’U.E. conserve le bénéfice de sa bourse d’enseignement supérieur qui lui est attribuée en France.

Aides des collectivités locales

Les régions, les départements et les villes apportent des aident aux étudiants issus de leurs territoires. Les formes d’aide (bourses, prêts d’honneur, aide d’urgence, financement de séjours à l’étranger…) et leur modalités d’attribution sont très variables (critères sociaux, type de formation, projet d’étude, destination pour un stage à l’étranger…). Les candidats doivent se renseigner auprès de chaque collectivité pour connaître le calendrier et les démarches à respecter.

Un exemple pour l’Ile de France : l’AMIE (l’aide à la mobilité étudiante internationale)

La Région Ile de France propose un accompagnement financier aux étudiants réalisant une mobilité à l’étranger au cours de leur cursus post-bac. L’objectif est de favoriser l’ouverture internationale des étudiants en finançant une partie de leur séjour à l’étranger.

Bénéficiaires : étudiants inscrits en universités ou écoles (notamment dans une école d’ingénieurs, habilitée à délivrer le titre d’Ingénieur) situées à Paris et en région parisienne. Les étudiants en apprentissage ou en alternance ne peuvent pas bénéficier de cette aide.

Année financée : année niveau licence (soit 1ère année du cycle ingénieur)

Nature du séjour : formation à l’étranger (stage ou études) d’une durée supérieure à 2 mois quelle que soit la destination (DOM TOM exclus).

Critère social : ne pas dépasser un plafond de ressource calculé sur l’avis d’imposition de l’étudiant ou celui de la famille à la date du dépôt de candidature.

Montant de l’aide : entre 250 € et 450 € par mois dans la limite de 10 mois maximum

Attention les aides sont attribuées jusqu’à épuisement du budget consacré annuellement par la Région à ce dispositif. Informations : mobilite@iledefrance.fr et 0810 18 18 18 (numéro gratuit).

Léonardo

Le programme permet la mobilité des personnes désireuses d’acquérir une expérience professionnelle en Europe. Les bourses sont réservées aux étudiants bac+2 minimum, qui effectuent un stage en entreprise, en priorité en PME/PMI, d’une durée de 3 à 12 mois. Les stages doivent être à vocation scientifique ou technologique, en gestion, administration, ou finance des entreprises.

Aide à la mobilité internationale

Elle s’adresse aux étudiants boursiers ou aux bénéficiaires d’une aide d’urgence annuelle qui souhaitent suivre une formation supérieure à l’étranger dans le cadre d’un programme d’échanges ou effectuer un stage international (la formation ou le stage doit s’inscrire dans le cadre de son cursus d’études). Le séjour ne peut être inférieur à 2 mois ni supérieur à 9 mois. Elle est accordée à l’étudiant qui prépare un diplôme national relevant de la compétence du ministère de l’Enseignement supérieur.

L’étudiant doit transmettre au service des relations internationales de son établissement un dossier de demande d’aide à la mobilité, accompagné d’un projet de séjour d’études ou de stage à l’étranger. Les candidatures sont sélectionnées par le directeur de l’établissement, en fonction :

  • de la qualité et de l’intérêt pédagogiques des projets individuels des étudiants,
  • et de leur conformité avec la politique internationale menée par son établissement.
Share This